De bons païens

Samain 2016

 

IMG_9853

IMG_9989

IMG_9902

L'autel des ancêtres sous le chêne. 

 

L'Automne.

Autour de nous des forêts s'embrasent de teintes cuivrées,  jonchant les places et les chemins de taches de rousseur.

La pompe est grandiose, c'est une apothéose... et la mort n'est pas loin:

Ici et là, déjà, quelques branches se décharnent, de gros hortensias pourrissent sous les averses. L'eau ravine entre les pavés de ma cour.

Le froid s'est infiltré, jour après jour, insidieusement. Avec lui, l'obscurité triomphante nous  plonge peu à peu dans la torpeur de l'hiver.

 

Alors nous nous rapprochons les uns des autres dans les cuisines pleines de vie, dans les pièces chaudes, devant les poëles, les feux. Nous cueillons les pommes, faisons parfois des conserves. Chassons.

Comme la persistance d'un instinct lointain, profond, à se préparer au grand repos de la terre.

Collages6

 

Le nez à la fenêtre, on voit le dénuement qui s'installe et prend possession des lieux. Au dessus des toits,  l'âme des maisons monte en colonnes de fumée.

Dans ce retranchement des foyers, se murmure un manque, un souvenir: ici un fauteuil est vide, sur la table, un couvert manque, là-bas, un regrêt, profond comme une cicatrice. Mais aussi, souvent, l'acceptation simple devant l'imuabilité des destinées mortelles des hommes.  Celà fait moins d'un an, le corps de ma grand-mère était couché en pleine terre. Les fleurs prospèrent sur sa tombe.

 Nos morts,

 mangés par l'humus ou volant depuis longtemps à l'état de poussière,  il ne nous reste d'eux que leur souvenir et, en ce qui concerne nos ancêtres, leurs gênes, notre héritage bien vivant.

 

Ainsi, naturellement, Octobre nous invite à se tourner vers le monde des morts.

 

"Déjà je l’imagine
Tombant sur mon cadavre -
La neige."

Aratika Moritake  ( 1452-1549)

 

Alors, les enfants arrivent en portant des lanternes sculptées . Des légumes de saison, couleur de feu, rondes et colorées comme des soleils incandessants.

samain 20167

 

Et ainsi débute cette nuit de Samain...

 * * *

 

,hgjhg

Le vieux hangar agricole est décoré pour l'occasion de drapeaux et de guirlandes lumineuses. Les tables et les bancs sont installés, le repas est délicieux et brûlant.

samain 20163 En bout de table, symboliquement, la place du mort.

 

 Les temps solennels, les mots justes laissent place aux jeux dans le noir, aux chants, aux pâtisseries de la veillée.

Collages3

IMG_0015

 IMG_0018

 Nos jeunes enfants tombent endormis dans les bras de ma soeur. Ils sont notre éternité.

 

* * *

en détail... 

IMG_0177

Search results for samain 20161samain 20162

 L'après-midi a été consacré aux préparatifs. Les citrouilles et les pommes que l'on trouve partout dans le jardin de la maison familiale sont les reines de la fête.

Pour les sculpter, je réalise que j'utilise toujours la même gouge. De bonne qualité, elle est formidable, précise et coupante comme un rasoir. Elle est belle. J'adore cet outil.

IMG_0209

IMG_0210

Gouge de linogravure en V (6mm).

IMG_0162IMG_0203

Les citrouilles grises sont factices. Trouvées chez Emmaüs pour deus sous, elles ont été poncées et repeintes. 

Elles trônent désormais dans mon entrée jusqu'à ce que les décors de Noël ne les chassent.

IMG_9799IMG_9804

Collages7-001

De magnifiques spécimens créés et ornés par Dame Nature (avec sa fantaisie inégalée!)

Il est indispensable, surtout quand on vit en ville, de garder un lien avec le travail des jardins. En Septembre et Octobre, il y a une quantité considérable de fêtes organisées par des villages ou des particuliers (ici des châtelains ayant à coeur de faire vivre leur château): Fêtes de la vigne et des vendanges, fête des pommes (degustation des premiers jus sortis des pressoirs), et fêtes des citrouilles...

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par AudeBS à 12:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Rentrée, réforme du collège et école hors-contrat...

 

 

"Eduquer, ce n'est pas remplir un vase,

mais c'est allumer un feu"

 

 

 

blog vacances été 201614

Une rentrée tardive, mi Septembre. Une école minuscule, loin du fatras de la réforme...

Notre sécession!

 * * *

Nous faisons partis des déçus du système scolaire classique. Depuis 11 ans nous avons eu affaire à de bonnes petites écoles, (publique ou privée), et à des enseignants aimant leur métier. Parfois, quelques agacements bien sûr, ou même de grandes colères . Nous avons eu le pire et le meilleur, la "méthode globale" et  celle "syllabique gestuelle" pour apprendre à lire.

Et nous sommes restés dans le système...

Mais depuis quelques années, le suivi de nos trois aînés au collège s'est avéré plus douloureux. Des indices nets:  un niveau d'orthographe bas (malgré de bonnes notes, comment l'expliquer à l'enfant? ), de l'histoire apprise sans trame, de l'éducation artistique au service du laid, l'éducation sexuelle "pratique" sans valeur morale, une éducation "morale" à la bien-pensance politique, etc. Mais aussi le sentiment diffus que nous ne sommes pas à notre place. Un conflit permanent avec la direction.  Un enfant insulté et chahuté quotidiennement, un autre qui le défend et se retrouve menacé d'exclusion pour violence, des classes non tenues où jusqu'à huit élèves "grands perturbateurs" font leur loi, une direction qui ne pense qu'à établir le dialogue avec eux.

 * * *

Bien sûr ce collège privé prétentieux  s'enorgueillit de cette réforme qui fait la part belle à l'oral (mais ont-ils le choix?).

UNE seule épreuve littéraire couplera: le français, l'histoire et cet "Enseignement Moral et Civique". (réforme du Brevet 2017)

Pendant que j'écris ce billet mon lycéen étudie son cours d'EMC. Il travaillera 7 semaines sur "la discrimination".

Lui est tombé sur la discrimination exercée envers les femmes voilées.

Idiote que je suis, j'aurais préféré qu'il étudia la Poésie, ou l'histoire de notre pays avec passion et amour plutôt qu'à travers le prisme sociétal. Certes, on me répondra comme toujours que je défends l'inutile...

Et pourtant cet "inutile" n'est-il pas essentiel?  La tenue, le savoir vivre, la galanterie...La beauté.

Le chemin, plutôt que le but.

Mais non, on préférera un nouvel enseignement: "ouvert à de nouvelles"compétence" adaptées au monde moderne: "expression orale et écrite, capacité à rechercher l'information, à trier des informations, à analyser, à synthétiser, situation dans le temps, déplacement dans l'espace, premier apprentissage des langues étrangères, découverte de l'informatique, ouverture sur le monde".

Oralité pour un monde où l'individu doit pouvoir vendre et se vendre. Marchandisation de l'homme, société du spectacle. Ère des tribuns, Hanouna nouveau Roi.

"Rechercher l'information", Bien sûr. "Le savoir vient de l'enfant. Il doit trouver par lui même..." Ce qui donne ces non-cours sans colonne vertébrale, où les fascicules à remplir, les questionnaires à cocher, les débats remplissent ce que je ne peux qu'appeller des "séances". Où les enfants se prennent la tête le soir entre les mains afin de résoudre des exercices de mathématiques où la méthode sera expliquée le lendemain.

Où le travail de la mémoire, le simple fait d'apprendre, le sens de l'effort, est nul. On nous l'a assuré lors des réunions: "Rassurez vous parents, lors des examens, toutes les réponses seront maintenant dans les textes."

Pour le reste, effectivement, l'"altérité" et l'ouverture sur le monde sont bien au coeur de cet enseignement. 

Je compatis avec les professeurs qui ont étudié avec passion et appliquent ces directives à des élèves bruyants incapables de s'ouvrir au savoir et  de se soumettre à ceux qui savent.

 

Et puis cette école...

 

En fond d'écran, des images de peintures classiques défilent au tableau. Les enfants lèvent le doigt pour répondre au maître.(nom, peintre, siècle, et nationalité s'apprennent avec un système de couleurs pour stimuler la mémoire visuelle).

De la musique classique à identifier pour sortir en récré...

La mythologie grecque toute l'année.

* * *

Le premier soir, mes garçons me racontent comment faire pour... "savoir apprendre". Crayonnant un schéma , ils m'expliquent le travail du cerveau, de la mémoire, le temps de repos, heure du coucher, etc.

 

forgetting_curve2_fr

blog savoirapprendre:ebbinghaus-courbe-de-loubli-memoriser(blog interressant.)

"On ne m'avait jamais expliqué maman, maintenant je sais pourquoi je n'y arrivais pas.." Me dit mon petit brun qui n'aimait pas l'école. (et qui lui rendait bien!)

"...mais tu sais, je crois que je pourrais aimer maintenant."

Et le coaching se met en place...

 Travail,  confiance en eux, autonomie, et jeu de bons points pour gagner des avantages sur les prochaines erreurs: Les enfants jouent. Ils veulent réussir, et cherchent la reconnaissance d'un maître, véritable coatch du savoir et grand maître de ce jeu.

Ce maître est un allumeur de feux.

"Tu ne dois pas m'aider maman, car quand (!)  j'aurai 19/20, je ne serai pas aussi fier que si je l'ai fait seul".

Alors Les enfants enregistrent leur dictée sur un vieil enregistreur pour s'entraîner, encore et encore... et ma stupéfaction est totale!

Il faut dire que leur maître leur montre des vidéos d'athlètes qui tombent, se relèvent et gagnent des courses. Le but est d'amener chacun au bout de ses capacités, à son propre niveau d'excellence. L'entraînement est régulier et permanent: dictées, grammaire à l'ancienne. Tous les jours.

Dans cette école, l'esprit de famille règne, des enfants simplement habillés ne discutent pas de ce que mes enfants ont raté à la TV , jouent avec tous sans distinction d'âge... Et notre implication: C'est à nous de faire vivre, nettoyer et restaurer cette école.

Engagement.

 

Je ne dis pas que tout sera parfait. Je ne sais pas, je découvre...

Ma seule crainte pour le moment serait que cette école véritablement catholique s'en prenne au père Noël...

...

 

Pour les curieux, voici une des dictée. Je comprend pourquoi  celui de mes fils que l'on disait "brillant" est passé de 18 à 3 de moyenne...

Exemples de dictée pour les CM1/CM2 :Dict_e_CM1CM2_Septembre

IMG_9557

 

J'insiste.

Ce n'est pas une école orgueilleuse, tentant de nouvelles approches pédagogiques pour des gens privilégiés.

C'est au contraire une école où la simplicité règne: un règlement intérieur respecté, des enseignements simples: orthographe, grammaire, mathématiques,Histoire et géographie. Une vision élémentaire de ce qu'un enfant doit apprendre.

Les enfants ne visiteront pas de musée, n'iront pas au cinéma... 

Ils partent le matin avec leur "casse-croûte", puis, enfilent leur blouse et étudient, jouent au ballon...

Tout comme nos grand-parents, ils ne feront peut-être pas de brillantes carrières, mais ils auront "appris à apprendre", qu'ils fassent un métier intellectuel ou manuel (je suis définitivement une manuelle et j'admire avant tout ces savoir-faire).

Ils sauront simplement écrire sans faute et compter de tête.

Et le feu aura été allumé.

 

IMG_9552IMG_9555

 De plus je retrouve le plaisir d'aller chercher mes enfants le soir, en même temps que toutes les autres mamans. (Ce qui n'est plus le cas depuis la réforme des primaires). Nous attendons nos enfants en discutant et nous apprenons à nous connaître.Nous créons des liens communautaires.

Nous pouvons aussi parler "à chaud" aux maîtres, de la journée de nos enfants, de leur comportement, de leurs difficultés. Et pas à un animateur de temps d'accueil machin-chose.

On dit que les théoriciens de la Gauche ont toujours cherché à briser les liens sociaux: patron-employé, parent-enfants, maître élève... Cette réforme a été très efficace effectivement pour briser le noyau des parents qui se créent toujours avec spontanéité et bonne humeur devant les grilles des écoles.

École-supermarché pour enfants-bétail...

* * *

A la question du tarif de l'école:  Il faut se renseigner, parler. le coût que nous payons surprend toujours... et le coût de la cantine est à déduire...

* * *

Cet article est notre témoignage, ce faisant, je parle de mon école, pas de toutes les école hors contrat.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par AudeBS à 15:22 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

Notre école buissonnière...

Mi-Septembre... Les valises allégées de tous les vêtements portés ne pèsent plus très lourd. Mes petits hommes les chargent dans la voiture. Il y mettent de la bonne volonté, et pourtant... on ne veut pas rentrer.  Les vacances sont officiellement finies depuis deux semaines et les écoliers de France ont  repris le chemin de l'école. Nous, nous savourons ce temps volé.

Alors, je réalise que curieusement, ma maison ne me manque pas. Que j'aimerais partir loin, et longtemps, avec presque rien.

* * *

 

Cet été, les valises ont été posées dans des lieux simples et familiaux.

De la simplicité, mais des détails soignés. "Pour se la raconter" un peu... notre vie! Alimenter la fabrique à souvenirs autrement que par le papier glacé: des souvenirs "sensuels"... comme l'odeur fanée et le toucher de ces vieilles valises en carton.

blog vacances été 20166

 

IMG_9144

Notre destination automnale fut une vieille maison que les femmes de la famille aiment tant.... Elle est simple, mais belle. Peu meublée. L'eau doit être chauffée à la bouilloire. Il n'y a ni salle de bain, ni machine à laver: on économise ses vêtements et on se lave au gant. Un seul jeu de kapla et une caisse de crayons occupent les enfants pour la semaine.  Ils sont calmes. Ils ne se disputent pas. Et moi je lis entre deux ballades dans cette Bourgogne si infiniment attachante.

Collages1

Sur le trajet vers cette maison, deux ans auparavant, réalisant que je n'avais pas de livre, j'achetai rapidement sur une aire d'autoroute celui qui allait me bouleverser tant il retranscrivait, noir sur blanc, ce qui gisait mollement, ou plutôt... frémissait avec impatience au fond de mon âme: un certain regard sur les choses, facilitant pour les années qui allaient suivre mes décisions et guidant chacun de mes actes:

"L'art de la simplicité" de Dominique Loreau.

Depuis, j'ai tout lu. Et je relis encore sa bibliographie comme autant de piqûres de rappel.

L'auteur vit au Japon depuis de nombreuses années. Ses livres parlent de cette philosophie du Japon traditionnel qui cultive avant toute chose la simplicité.

Non ce n'est pas un énième livre de femmes. Un ami proche l'a lu il y a des années et au regard de son style de vie j'aurait pu le deviner...De source sûre, je sais également que l'auteur du Samouraï d'Occident ne négligeait pas, à l'occasion, sa lecture. (Blog de D. Venner)

Manquant de temps, je ne prends pas le temps de choisir l'extrait. Mais en voilà un pris un peu au hasard:

"C'est vivre de façon naturelle, sans souci, libre de tout poids excessif, avec sécurité et aise. C'est ne pas "posséder" la richesse, mais en jouir sans faire d'efforts; ne pas forcément avoir beaucoup d'argent, mais le dépenser avec style et raffinement, utiliser avec goût ce que l'on possède. C'est aussi être passé maître dans l'art d'être "riche", même avec très peu de moyens: se mouvoir avec grâce dans le monde des "non-choses", accorder du respect à ce que l'on a, à ce que l'on fait." ( Philosophie du MUJO, "L'art de l'essentiel", D.Loreau)

 

blog vacances été 20167Collages2-001

Les serpents vont muer entre les tombes du cimetière qui surplombe le village. Il y fait chaud, et sec et l'endroit est couvert de pierres calcaires. Nous y montons chaque jour pour récolter ces "trésors". Quand nous trouvons des os, nous les jetons dans l'ossuaire.

L'aspect morbide de ces découvertes ne nous effraie pas. D'ailleurs, la Nature ne s'amuserait-elle pas à mêler le royaume des morts et ces créatures rampantes, Ô combien chtoniennes, au moment où celles-ci échangent leur vieille peau pour une nouvelle?

Tater, toucher, sentir.... même les os des défunts. Essence même des Vanités.

* * *

Vacances à la campagne:

   Grand-père et Grand-mère, les cousins et les amis de passage, les vieux vélos peugeot, les plans d'eau et la piscine municipale, les repas sous la tonnelle...

blog vacances été 20169blog vacances été 201610-001blog vacances été 201611-001

Lors des promenades, il est bon de se poser. C'est la seule façon de devenir le maître des lieux.

"La façade d'une maison appartient à celui qui la regarde" disent les chinois.

Un banc...

Des pieds plongés dans l'eau d'un lavoir...

Regarder l'horizon de la cîme d'un arbre...

S'arrêter, regarder, sentir et ressentir.

 N'importe où!

IMG_7954

* * *

Vacances en Bretagne:

Bon-papa et bonne-maman, les cousins, le granit, la plage,  et partout: l'identité bretonne...

IMG_8118-001

blog vacances été 20161

... et un voyage intérieur. Je décidai de relire le roman qui me marqua profondément. J'étais jeune, j'avais 17 ans et j'étais au lycée. Un professeur charismatique eût cette merveilleuse intuition de nous faire connaître ce livre. Ce fut une révélation. Un éclair de feu. J'avais peur d'être déçue en le relisant. Au contraire!

"Vendredi ou les limbes du pacifique" de Michel Tournier.

Ou comment un occidental chrétien, échoué sur une île déserte, se trouve désarmé spirituellement face à l'immensité sauvage de son île et rejoue seul, l'histoire religieuse de l'humanité: D'abord en louant un culte à la Terre mère pour se parachever enfin en chevalier solaire nietzschéen.

Son corps s'était lui aussi transformé. il avait toujours craint les brûlures du soleil, comme l'un des pires dangers qui menacent un Anglais- roux de surcroit-en zone tropicale, et il se couvrait soigneusement toutes les parties du corps avant de s'exposer à ses rayons, sans oublier, (...) son grand parasol de peau de chèvre. Ses séjours au fond de la grotte, puis son intimité avec la terre avaient achevé de donner à sa chair la blancheur laiteuse et fragile des raves et des tubercules. Encouragé par Vendredi, il s'exposait nu désormais au soleil. D'abord apeuré, recroquevillé et laid, il s'était épanoui peu à peu. Une fierté nouvelle gonflait sa poitrine et ses muscles. De son corps rayonnait une chaleur à laquelle il lui semblait que son âme puisait une assurance qu'elle n'avait jamais connue. 

(...)Robinson au sommet de son île, regarde alors le lever du soleil:

Suspendue au dessus des dunes du levant, une chapelle ardente rougeoyait où se préparaient mystérieusement les fastes de l'héliophanie. j'ai mis un genou à terre et je me suis recueilli, attentif à la métamorphose de la nausée (Robinson hait la nuit au point d'en être malade) qui m'habitait en une attente mystique à laquelle participaient les animaux, les plantes et même les pierres. Quand j'ai levé les yeux la chapelle ardente avait éclaté, et c'était maintenant un grand reposoir qui encombrait la moitié du ciel de sa masse ruisselante d'or et de pourpre. Le premier rayon qui a jailli s'est posé sur mes cheveux rouges, telle la main tutélaire et bénissante d'un père. le second rayon a purifié mes lèvres, comme avait fait jadis un charbon ardent celles du prophète Isaïe.

Ensuite deux épées de feu ayant touché mes épaules, je me suis relevé,

chevalier solaire.

Aussitôt une volée de flèche brûlantes ont percé ma face, ma poitrine et mes mains, et la pompe grandiose de mon sacre s'est achevée tandis que mille diadèmes et mille sceptres de lumière couvraient ma statue surhumaine.

(...) Robinson parlant de lui même: En vérité, il était plus jeune aujourd'hui que le jeune homme pieux et avare qui s'était embarqué sur la Virginie. car il n'était pas jeune d'une jeunesse biologique, putrescible et portant en elle comme un élan vers la décrépitude. Il était d'une jeunesse minérale, divine, solaire. Chaque matin était pour lui

un premier commencement,

le commencement absolu de l'histoire du monde. 

IMG_8511

Le moment fort: le Puy-du-fou!

blog vacances été 201612

puy du fou 2014

blog vacances été 201613

Le Puy du fou est un Parc unique. Les spectacles sont grandioses, époustouflants, et bien loin des mièvreries habituelles;  C'est l'histoire qui est magnifiée,  vivante: des romains aux poilus en passant par les vikings ou les guerres de Vendée, chaque époque est mise en scène avec des acteurs et des moyens techniques inimaginables.

Villiers assume ses idées, ses convictions et les clame haut et fort,  et j'admire. Ô bien sur, je souris un peu du scénario atypique de l'arène romaine*, ou quand Saint Philbert sort de son sarcophage... mais, on est en Vendée catholique non d'une pipe, et puis... avant cela, les Vestales,  les vikings ont fait le show!

*On doit choisir notre camp lors du spectacle: gaulois chrétiens ou  romains païens?  Et le défendre à coup de cris, de sifflets et d'hourras. Imaginez comme j'ai bien du mal à choisir! D'ailleurs le faut-il? Notre histoire est ainsi... issue d'un syncrétisme mêlant vainqueurs et vaincus...

Et avant tout, ces valeurs sont aussi les nôtres: esprit chevaleresque, combat, bravoure, féminité...

* * *

Telles qu'elles sont enseignées dans cette école de la vie qu'est: 

 le Scoutisme:

Juillet, Nature, Valeurs, camaraderie, fidélité, dépassement et don de soi, feux et chants...

camp ej 2015

 

Les enfants sont en patrouilles,  je ressors pour deux semaines mon vieil uniforme et devient  Décoratrice-costumière-infirmière pour 250 enfants.

Qu'il est difficile de rentrer ensuite dans "le monde"... Brouhaha des voitures et des radios, litanies bien pensantes, actualités inquiétantes, consumérisme irréfléchi...

 

 

* * *

 

 

IMG_4144-001

 

 

NOUS, en détail...

pour les curieux (ses)!..

IMG_8596

 

Nos sandales. Fabriquées artisanalement par une amie près de chez nous. Elle sont robustes et confortables. Et comme je les trouve magnifiques dans leur simplicité, je les conseille aussi bien pour les longues ballades que les occasions plus habillées. Certaines paires ont été portées par deux enfants, à une année d'intervale. Leur état est incroyable, elles pourront resservir au moins pour deux autres. (c'est pourquoi je n'achète que le modèle masculin... même pour moi! et je les préfère...)

vacances été 20161

Les tropes de Charlotte (ici)

* * *

blog chaussures, vetements, détails1

Nos vêtements reprisés portés tel des étendards.

Je trouve les vêtements reprisés toujours émouvants. Ils évoquent le temps qui passe et l'acceptation de celui-ci.(Philosophie du WABI SABI. "Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi" D.Loreau)

Un pied de nez au monde moderne qui remplace et ne répare jamais plus.

L'attention d'une mère.

* * *

 Création d'un chemisier minute:

Collages

IMG_3865

IMG_3866

IMG_3867

IMG_3868

 

IMG_3873

 

 

 

 

 

 

 

 A partir d' un chemisier adulte, couper en s'aidant d'un tee-shirt à la taille de l'enfant, le devant et le dos. Dégager d'1cm supplémentaire pour le devant (le dos est toujours un peu plus large). Dans les chutes de tissus, découper des bandes en biais de3cm de large et assembler-les en regardant bien les photos (le biais rend le tissus élastique). N'achetez pas le biais du commerce, il est grossier et raide. Poser le biais au col et aux emmanchures... (moulte vidéos sur utube sur l'art de poser un biais...)

* * *

 

 

"La Nature comme socle, l'excellence comme but, la beauté comme horizon"

D. Venner

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par AudeBS à 10:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 6 novembre 2016

autel familial...

IMG_0214

 

IMG_0215

IMG_0218

 IMG_0203

Notre autel des ancêtres, dans un coin de la maison...

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par AudeBS à 07:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 10 juin 2016

Comment s'habiller pour le Solstice?

Cela peut paraître accessoire et pourtant...

solstice 20154

... Nous faisons tous partie de l'esthétique de la fête. Que serait une fête sans ceux qui y participent, sans une communauté qui regarde le bûcher s'embraser, sans le spectacle d'amis qui éclatent de rire une choppe à la main, sans des nuées d'enfants qui courent?

Le Solstice, c'est avant tout une communauté  qui partage l'envie de célébrer la plus originelle de toutes les fêtes* d'Europe.

Alors on a décoré le champ de drapeaux, la grange de couronnes de lierre, les tables de bougies et de fleurs... et on attend les invités qui paraissent petit à petit. Grands Dieux! Quel plaisir de les voir, chacun apportant un supplément d'âme à la fête... et si ceux-ci portent sur eux les signes distinctifs de leur implication, notre joie est d'autant plus grande!  Le soin méticuleux accordé à leurs  vêtements, à leur coiffure ou encore aux bijoux  montrent qu'ils ne sont pas là pour une simple partie de campagne.

Les atours, la parure sont par essence traditionnels.

 

Je ne dirai à personne ce qu'il faut porter précisément. Il y a mille façons d'être élégant, d'être féminine... Chacun son style! Néanmoins, je pense que chacun d'entre nous devrait faire un effort et fuir la facilité, le confort à tout prix. Alors oui, la météo, la rusticité du terrain, voir les moustiques... sont des paramètres à prendre en compte. Et si pour les hommes la chose est assez facile, je reconnais que pour les femmes, c'est un vrai défi! (...)

 

solstice 20151

Pour les hommes: Le solstice n'est pas un concours de t-shirt mythos (miteux?). Il me semble que les messieurs devraient privilégier des chaussures en cuir plutôt que des baskets (synonymes de terrain de sport, de ville, et de ... made in China), une chemise plutôt que des vêtements "mous" (nos anciens amidonnaient leurs chemises, nous, nous mettons de l'assouplissant sur des fringues informes...  celà n'a-t-il vraiment aucun sens?), un pull en laine plutôt qu'une polaire ou un sweat.

Pour les femmes:  Oh bien sûr, au quotidien, qu'y a-t-il de plus beau qu'une jeune femme naturelle, marchant en jean et légereté dans les rues, cheveux brillants à tous les vents? Notre monde moderne est si bariolé, criard et artificiel que le minimalisme est devenu le propre de l'élégance. La non pudeur ambiante fait que c'est la garçonne qui se démarque... Tout cela peut être vrai au quotidien (mais reste finalement discutable pour bien des raisons: identité de la femme, jeunisme...). Or la fête du Solstice, ancestrale et traditionnelle devrait être l'occasion de faire honneur à la féminité. Nous devrions malgré tout, préferer la robe et la jupe. S'il ne fait pas très beau ou que l'on craint les moustiques,  sortons les bottes! Sinon, une belle blouse féminine, des bijoux, une coiffure, une couronne de fleurs... féminiseront le pantalon. Je crois que ce jour là, il faut marquer le coup et pour une fois, ne pas craindre d'en faire un peu trop. D'ailleurs, les photos sont là pour le prouver, sans les deux F... qui se reconnaîtront, leur grâce et leur beauté, le Solstice 2015 n'aurait pas été le même. Les filles, c'est de vous que viendra le changement! ;)

 

(*Le mot "Fête" s'entendant dans le sens traditionnel et pas contemporain). Une fête traditionnelle comporte en elle une part de solennité: nous nous retrouvons pour réactualiser dans la conscience collective le lien que nous avons avec le soleil qui nous apporte lumière et vie. Nous réaffirmons ainsi notre identité de peuple européen.

 

 

Posté par AudeBS à 18:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 30 mars 2016

Les oeufs du renouveau!

2016-01 neige à LavalUn oeuf, a quelque chose d'attirant, de fascinant. C'est une enveloppe minérale et parfaite, dure et froide, qui contient ce ferment de vie ainsi que tout ce qu'il faut pour le nourrir et le faire éclore... et ma fille, naturellement le contemple, le soupèse, le caresse... 

La symbolique de l'oeuf est forte. On dit qu'il détient en lui la génèse du monde. Pas étonnant qu'il soit au centre de nombreuses fêtes chez des peuples très différents.

printemps 20161printemps 20162Le matin est frais et clair. Qu'il est gai et vivifiant de chercher les oeufs dans la mousse. Les oeufs industriels que les enfants aiment tant sont simplement débarrassés de leur papier aluminium... Chasser le laid, sans relâche...

printemps 20168

Pour le déjeuner, cette année, nous laissons à d'autres l'agneau pascal. A  nous de créer notre tradition quitte à ce qu'elle ne soit que familiale! Pourquoi pas des escargots? Si printaniers, si terriens et si chers à Vincenot , ça me semble avoir du sens. (Comment? Vous n'avez pas lu "le pape des escargots"?) Moi, j'ai envie de croquer la terre à pleine dent! Du persil vert si odorant, du beurre frais qui fond...

Dans un petit bol, les  oeufs en chocolat se mêlent aux fèves de cacao brutes de maman, les deux opposés de l'industrie et de l'équilibre alimentaire...

printemps 20165Quand j'étais enfant, nos parents nous encourageaient à faire de la peinture et toutes sortes d'activités "salissantes". Peinture de soldats de plomb avec papa, pâte à sel avec maman, etc. Je garde précieusement en mémoire ces moment de concentration et de création communautaire avec mes soeurs. Bien sûr, nous peignions tous les ans nos oeufs, à un âge où d'autres auraient trouvé cela parfaitement ridicule. De la même façon, mes petits créateurs transposent leur imaginaire sur les coquilles toutes blanches... quelle merveilleuse façon de poursuivre cette journée pour les enfants!

(note: acheter des oeufs bien blancs  "à l'américaine", ne pas les vider mais les durcir à l'eau bouillante. Percer un minuscule trou à l'aiguille pour qu'ils ne se fendent pas. Avoir du bon matériel, de bons pinceaux et une bonne peinture, ainsi qu'un sèche-cheveux afin qu'il n'y ait pas de temps d'attente!)

  

Je n'aime pas "Pâques"...

Je veux dire l'éthymologie du nom de "Pâques". Son origine hébraïque est trop... hébraïque pour que je m'y reconnaisse. Idem pour la symbolique de l'agneau (délicieux par ailleurs) ou les cloches de Rome...

... encore que j'ai éprouvé un vrai plaisir à les entendre en pleine nuit carillonner comme jamais, au risque de déplaire à ceux dont elles ne sont pas du patrimoine. Et puis, ce "vacarme" du printemps, crier au temps du carnaval, passer dans les vergers à l'aide de torches enflammées pour réveiller la nature, est quelque chose d'extrêmement traditionnel chez les peuples d'Europe dont je me reconnais...

Ostara?

Tel qu'on l'entend de plus en plus... Je n'en n'avais jamais entendu parler avant peu... Et bien que je trouve l'histoire de cette déesse et toute la symbolique extrêmement sympathique, je ne vais pas non plus lui rendre un culte... (voir plus bas ...)

L'équinoxe...

...ou la "nuit égale".  C'est simple, clair et précis. Indiscutable. Au temps de l'équinoxe,  la durée du jour égale celle de la nuit, la lumière égale l'obscurité dans un équilibre parfait. Et l'oeuf dans tout ça? Il est souvent une représentation de la lumière dans les traditions... Pour peu que l'on aime la symbolique, il est un trésor à lui seul!

IMG_6752

 

 

Voici un petit livre parfait pour susciter l'attente de Pâques chez les petits. Les illustrations sont très belles, pleines de détails et l'histoire se rapproche étonnamment de l'histoire de la déesse Eostre (Ostara) Je la raconte plus bas...

IMG_6738IMG_6739IMG_6737IMG_6742IMG_6741

"la surprise de Pâques" de Jan Brett (chez Gautier. Languereau)

 

L'histoire de la déesse Eostre...

... qui a donné naissance au mythe du lapin, ou plutôt du lièvre de Pâques, répandu dans les pays anglo-saxon et germaniques: (où on ne fête pas "Pâques, mais "Easter" en Angleterre et "Ostern" en Allemagne...)

Eostre était la déesse de la fertilité. Elle apportait le printemps tous les ans, faisait refleurir les prés, remonter la sève dans les arbres... Une année, sur son chemin, elle découvrit un petit oiseau se trainant sur le sol. Ses ailes avaient été gelées par le froid de l'hiver. Il ne pourrait plus jamais voler.

Alors, la déesse Eostre, également déesse de la lune, décida de le transformer en un de ces animaux nocturnes qu'elle chérissait: un lièvre. Toutefois il conserverait sa faculté de pondre des oeufs.

(on ne sait si c'est volontaire ou non!) Mais voilà l'histoire! Quand on pense que c'est le moine Bède le vénérable (VIIIème siècle) qui  parle de cette "ancienne déesse" et  que nos enfants ont encore l'image du lièvre de Pâques dans leur panthéon imaginaire... (si tant est que les parents aient le goût de l'y mettre...)

 « Ostara, Ostara, Terre-Mère, accorde à ce champ de croître et de prospérer, de fleurir, de porter des fruits, protège-le, que la terre repose et qu’elle soit féconde, comme les saints qui sont dans les cieux ». 

(prière retrouvée sur les manuscrits de l'abbaye de Corvey.)

Un bel exemple de syncrétisme!"

Source: ("Fêtes païennes des quatre saisons" -sous la direction de Pierre Vial)

 

Posté par AudeBS à 15:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 11 janvier 2016

Epiphanie

100CANON

IMG_6022

 

100CANON2

100CANON3

100CANON6

 

IMG_6058

100CANON10

Pour une belle épiphanie, il vous faut:  de la poudre d'amandes et du rhum, du cidre, de bons copains et tous leurs enfants...

 

Ou sinon, pour une galette ronde, dorée et brillante comme un soleil nouveau:

(12 parts, vendue presque 40€ en boulangerie...)

Mélanger 150gr de sucre glace, 150g de beurre tempéré, et 150 g de poudre d'amandes. Bien malaxer. Ajouter 2 cuillères à soupe de rhum brun et une pincée de sel. Ajouter enfin 2 oeufs et mélanger du bout des doigts en ne travaillant pas trop.

Réfrigérer 15 minutes pour que la frangipane fige un peu.

Dérouler une pâte feuilletée pur beurre piquée à la fourchette(pour qu'elle ne gonfle pas)  et y placer la frangipane ainsi que la fève (sur les bord! Pour qu'elle ne gène pas à la découpe et que le suspens soit à son comble...)

Recouvrir de la deuxième pâte feuilletée et coller les deux ensemble à l'eau.

Badigeonner d'un mélange jaune d'oeuf et lait.

Puis avec un couteau aiguisé, tracer les motifs. La pâte peut être percée par endroits, ça n'est pas très grave...

RÉFRIGÉRER AU MOINS une demi heure, sinon, la frangipane risque de sortir à la cuisson.

Je dirais environ une demi heure de cuisson à 150°... Mais à vérifier l'oeil et au parfum...

 

Posté par AudeBS à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Passage à l'an nouveau

 

TARTAN26

TARTAN23

TARTAN25

TARTAN27

Pour faire la fête, saisir une occasion de plus. Trouver un thème et s'y plonger permet plus qu'autre chose de rentrer dans l'esprit de la fête et de ne plus être tout à fait soi-même le temps d'une soirée. Danser et apprendre à ceux qui ne les connaissent pas les danses traditionnelles, hurler les chants de notre jeunesse, boire et manger pour resserrer les liens et passer l'an nouveau en sachant qu'une communauté veille sur nous....

Bonne année 2016 à tous!

Posté par AudeBS à 10:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 21 décembre 2015

Solstice d'Hiver

solstice hiver 20153Le Solstice arrive, la maison s'apprête àrecevoir nos chers amis.

solstice d'hiver 2015 2

Chacun apporte sa part de vin, de nourriture.

solstice hiver 2015Le roi des forêts.

solstice hiver 201511La tradition dans la tradition: année après année, le merveilleux gravlax d'Ethel ....

IMG_5723

solstice d'hiver 2015 24

 

 La nuit tombe, on allume les bougies...

solstice d'hiver 2015 26

solstice hiver 20158

solstice hiver 201510

solstice d'hiver 2015 22

solstice hiver 20157

 

 

 

La veille, à l'école, le maître avait préparé la fête de Sainte Lucie, seul avec les enfants.

IMG_5479

solstice hiver 20152

https://www.facebook.com/debonspaiens/

Capture

Posté par AudeBS à 12:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 11 novembre 2015

Cérémonie du 11 Novembre

IMG_5216

IMG_5215

2015-11-11 armistice4

2015-11-11 armistice3

IMG_5253

IMG_5277

2015-11-11 armistice

 

On trouvera mille raisons de ne pas y aller...

L'horreur d'une guerre fratricide, inutile et criminelle, le chant de la Marseillaise, la politique, la République, les politiciens, le temps, la pluie... la flemme.

 

L'inutilité?

Certes, comme toutes les choses réellement importantes...

Mais c'est vrai, il est difficile de s'y sentir réellement à sa place quant on a pas supporté soi-même son lot de douleurs liées à la Guerre.

 

Spectatrice?

Non.

 

Voir et se montrer.

En un mot: Communier.

Ce matin, quand le clairon a sonné , les drapeaux, puis les têtes se sont baissées... un frisson m'a parcouru la colonne vertébrale et je me suis vue au milieu d'un champ de bataille, la mort partout. Cette énumération de prénoms et de noms, c'est la litanie de la jeunesse sacrifiée, de la réalité de la guerre, du courage, du don de sa vie pour une cause, même si celle ci est un leurre. On y va pour tous les dépositaires de cette souffrance là, pour ceux et celles qui ont pleuré un frère, un père, un mari. pour ces paysans français ou allemands, morts dans la boue à l'aube de leur vie.

On y va pour se montrer, être là. Et on s'habille un peu mieux qu'à l'ordinaire parce que l'on va rendre hommage. Tous ces hommes aux cheveux blancs  ont accroché une à une leurs médailles au revers de leur veste. Puis ils ont ajusté leur béret sur leur têtes en se regardant dans une glace. Ils ont eu à nouveau 20 ans l'espace d'un instant...

Alors, je suis là en famille, et il ne me viendrait pas à l'idée d'y aller sans les enfants tant  cette jeunesse fait du bien autour d'elle. Les anciens sourient. Ils savent qu' une génération de plus se souviendra.

Ainsi on recule encore un peu la frontière de l'oubli.

Je suis là pour faire le lien entre eux tous, je suis l'acteur de cette transmission. Et entre parents on se sourit car c'est simplement ainsi que l'on se reconnait.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par AudeBS à 17:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 4 juillet 2015

solstice d'été 2015

Feu. Brasier. Clan. Solstice!

 

 

11233546_10155704426970181_7488877022992239245_o11000822_10155704404125181_145329003210010351_o1966202_10155704399945181_3116306963993166245_o10011689_378887585637874_5723791294082902217_o1401985_10155704424820181_3378934640349308580_o

11053602_10155704301415181_8231403229677815394_n

11111117_10155704402310181_1472050761744969445_n

 

 

 

 

 Fête. Joie. Sauts. Danses. Chants.

 

 

Solstice-1444Solstice-1437Solstice-1499

1896753_10155704861945181_1456678152118380050_n

 

 

 

10269313_10155704938690181_6289526548676020640_o10733811_10155704872585181_4795200591177950403_o

 

 

 Vin. Cochon. Terrines. Profusion. Abondance.  Opulence. Richesse.

11059382_10155704285150181_3701065917001334706_o

10390309_10155700612240181_8483067259481844190_n

11536477_10155700612005181_4556127013581661897_o

Au Menu:

Terrines maison

Cochon rôti et pommes de terre, champignons farcis

Fromage et desserts.

Comme chaque année depuis 1989, le Solstice eut lieu chez mes parents. Ils rassemblait cette année 120 adultes, 20 adolescents et 40 enfants. Si le nombre d' adultes a peu augmenté toutes ces années, celui des enfants a quant à lui explosé! Et c'est bien ainsi... Ils sont notre avenir et sont les bienvenus à cette fête; les images de ces brasiers caniculaires, la musique et les drapeaux resteront ancrés dans leur mémoire bien mieux que de longs discours.... car il faut vivre et faire vibrer ce en quoi nous croyions!

Le solstice, d'été est tout simplement le jour le plus long de l'année, la nuit la plus courte.Là où le soleil vainc totalement l'obscurité. Les peuples anciens liés à la terre et aux saisons le fêtent tous. Et en Europe, l'Eglise après des années de tentatives pour lutter contre ces pratiques, a du se résoudre à l'incorporer à ses fêtes sous le nom de "feux de la Saint Jean".

Mes parents ont toujours voulu que ce Solstice soit une fête ouverte à laquelle ont toujours pu se joindre des gens du village,  ou nos chers voisins paysans aujourd'hui disparus... Ainsi que  tous ceux qui partagent cette sensibilité commune d'hommes enracinés, attachés à leur terre et aux traditions qui y sont nées. Une fête où se retrouvent de jeunes idéalistes, des familles pleines d'enfants, des anciens regardant ce petit monde joyeux et bruyant avec bienveillance. Un Solstice où nos amis se reconnaissant de cette tradition catholique qui fait la part belle à l'héritage européen, viennent aussi avec plaisir.

10440858_10153471327971917_8816290238410342288_n10507061_10155700264810181_8327249854961575207_o11406662_10155700218450181_3596010035868680894_o11402860_10155700220360181_647281710834656038_oIMG_3771

Solstice-1079

La table est mise sous l'ancien hangar agricole. Il est très vilain, mais grâce à la passion immodéree de mon père pour les drapeaux, il prend vite une autre allure. (Nous avons passé notre adolescence à peindre des drapeaux, heureusement depuis il y a internet!)

1947900_10155700224210181_4060240574006914582_n

Solstice-

Le lierre, les feuillages tressés en couronnes,  des bougies, de la vraie vaisselle glanée en brocante transforment aussi le lieu. Des carnets de chants sont dispersées sur les tables.

11055255_10155700231700181_7927233522032409318_n

C'est là que nous dînerons, après le verre de l'amitié: des cornes de vache pour l'hydromel et l'aperitif local,  une collection de chopes pour la bière à la tireuse.  La maîtresse de maison acceuille par son traditionnel petit mot de bienvenue. Elle annonce les grandes nouvelles de l'année: les mariages, les naissances... les morts aussi. Les jeunes parents sont fiers de présenter leurs bébés nés dans l'année à tous et chacun est sincèrement heureux de voir ces petits nouveaux porteurs de promesses. 

solstice 2015 Florian1

solstice 20151

D'un point de vue pratique, les amuses geules sont cuits rapidement grâce au four à pain remis en service cette année, et c'est vraiment plus facile... Tout est fait maison: champignons farcis, fougasses... Il ne faut pas hésiter sur les quantités!

Les enfants ont dîné juste avant: barquettes de pommes dauphines, brochettes et glaces. Pour le dimanche midi, ce sera la même méthode!

printemps 2015

 

Depuis quelques années nous avons convié nos invités à la contribution de l'enrichissement du potager. Des toilettes sèches ont été construites cette années (en replacement du rideau dans un coin de dépendance ...). De l'eau pour se laver les mains, un mirroir pour le rose au joues des dames, rien n'a été oublié. Nous avons touché du doigt cette année le raffinement ultime!

solstice 2015 Florian2

Mais le travail commence bien en amont.... Nettoyage du terrain, des granges...

mars 2015anniversaire Albane printemps à Doué

Quand on patauge encore dans la boue...

printemps 20151

 Et encore avant, l'invitation..

11077952_10152845569323137_4275190562202885781_n

 

Chers amis,


Toute la famille a le plaisir de vous inviter à venir célébrer ensemble le Solstice d'été sur ses terres à xxxxx en toute simplicité avec joie et bonne humeur.

Nous célébrerons cette événement communautaire, l'apogée du soleil et allumerons des feux, torches et bûcher à la manière des anciens afin de soutenir le soleil et lui donner la force de ne pas se retirer, trop tôt, dans l'obscurité hivernale...

Nous vous attendons donc le Samedi 20 juin, dans l'après-midi ou plus tôt, mais pour des raisons pratiques d'organisation, nous vous invitons à venir, si c'est à l'heure du déjeuner,  avec votre pique-nique. Vous imaginez bien que nous serions ravis de tous vous recevoir le plus tôt possible mais que cela ajouterait une charge de travail supplémentaire !
Comme chaque année, nous serons heureux de partager avec vous des moments devenus traditionnels :  la construction du bûcher, la préparation des cochons, du brasier, les jeux, les danses, l'apéritif et le fameux banquet la tête sous les étoiles, à l'unisson de nos chants...


A la tombée de la nuit, nous allumerons ensemble le bûcher afin de guider et d'accompagner le soleil vers son solstice...le lendemain...

INFORMATIONS PRATIQUES :

Vous êtes attendus à partir de 14h00 pour apporter votre aide précieuse ou vers 18h00 pour le début des festivités.
Si toutefois vous ne pouviez refréner votre envie d'arriver plus tôt, nous vous invitons simplement à apporter votre pique-nique...

Nous remercions les pâtissiers qui chaque année mettent un point d'honneur à tous nous régaler de leurs desserts préférés, c'est, cette année encore, une participation qui est bienvenue et ajoute une dimension communautaire à cette fête.
Enfin, la participation demandée correspond à la location des tables, des bancs, à l'achat du bois, torches, boissons, du repas, du petit-déjeuner...Elle couvre tout juste le coût de la fête et nous nous efforçons au maximum de ne pas en augmenter les frais.

Elle est donc de  20 euros par adulte et 10 euros par enfant (de 6 à15 ans) Elle est offerte pour les plus jeunes.

Nous attendons pour des raisons d'organisation évidente votre réponse pour le 01 juin à cette adresse mail ou par téléphone au XXXX
Si vous désirez régler votre participation dès à présent, (elle serait bienvenue ! ) voici notre adresse :XXXXXXX

Pensez à réserver vos chambres d'hôtel et sachez que notre jardin vous est grand ouvert pour y planter les tentes, sinon les abords de l'aire de feu ou la belle étoile sont également envisageables pour ceux qui veulent profiter au maximum de la lumière des astres...
Nous vous remercions d'avance pour votre sérieux et espérons sincèrement que vous pourrez être des nôtres !


Amicalement,
La famille XXXX

 

Page facebook, cagnotte leetchi... on peut organiser une fête traditionnelle et utiliser la technologie moderne! Même si ça n'exclut pas un bon contrôle à l'entrée!!!

1381961_10155700237455181_343449250932288533_n

 

 Merci mes photographes Alex et Florian!!!!!!

 

Suivez nous sur la page facebook "De bons païens"!

Capturesdgsg

 

 

Posté par AudeBS à 20:33 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 29 mars 2015

Peur panique au Carnaval..

IMG_2787 (2)

IMG_2780 (2)

 

D'ordinaire, je trouve les carnavals très laids. Des hurluberlus, déguisés, voir travestis, criant et riant à gorge déployée dans une impudeur totale....

Non, le carnaval n'est pas beau. Non, il ne fait pas partie de "l'univers esthétique des européens" .

Et c'est tant mieux, puisque c'est exactement ça que l'on attend de lui!

Il  est une rupture d'harmonie,

voulue, maîtrisée dans le temps et l'espace.

il est le lieu des tous les excès, de toutes les permissivités ( autrefois, dans des sociétés ordonnées,  chacun avait et exerçait une place précise dans la société, souvent transmise de père en fils, immuable...Qu'il était bon alors d'entrer dans la peau de qui l'on souhaitait en ridiculisant les rois et les puissants au passage pour mieux regagner sagement son rang le lendemain....).

Toutefois, nous sommes dans une petite ville comme il faut et dont le tempérament calme et sans doute peu prompt à la colossale rigolade de ses habitants n'a pas déclenché une vague  de folie débridée. (quelque part, ça m'arrange...)

Quel ne fut donc pas ma surprise de découvrir notre guide de ce jour: un être immense mi faune-mi Cernunnos! Majestueux, primitif et végétal. Comme sorti d'un songe, d'une forêt. Morbide aussi, entouré d'un halo d'étrangeté et de mystère. Il était vraiment très impressionnant. (c'est mon ado blazé de 14 ans qui le dit!) Sans gesticulation et gaudriole, je le trouve parfaitement dans son rôle: Je ne peux m'empêcher de penser au dieu Pan. Pan, n'avait rien de sympathique! Terrifiant de laideur, il  "animait" de ses différents "instruments" les cortèges de Dyonisos, le Dieu du chaos chez les Grecs, un chaos, dans la pensée grecque, contrôlé et nécessaire.IMG_2867

IMG_2840

IMG_2851

Il y en avait pour tous les goûts puisque ses comparses féminines avaient quelque chose de plus démoniaque, reprenant les codes de l'imagerie chrétienne. Sorcières noires aux cornes de bouc, sans rien de végétal (il faut dire qu'ici le mal n'est pas "dans" le monde, il s'y oppose).

A mes amies cathos que j'aime et connais bien et que j'imagine se pinçant le nez devant leur écran devant ce mauvais goût lugubre, je vous fais part d'une petite réflexion: les églises et cathédrales ne sont elles pas pleines de représentations démoniaques? ( qui étaient en outre presque toutes peintes de couleurs vives). Les parvis n'étaient-ils pas le lieu de théâtres, où les hommes déguisés mimaient l'enfer et ses démons? Est ce qu'un chrétien n'est pas censé croire en ces créatures maléfiques autant qu'au bon Dieu? Les voir et en parler n'a t-il pas cimenté des générations de bretons se racontant l'Ankou le soir au coin du feu?... L'amour du prochain ne suffit pas toujours pour remplir les messes.. Et enfin, faut-il sans cesse élever nos enfants dans un confort d'amour et de paix, d'ordre et de bon goût parfois si loin de leurs démons sentiments intérieurs? (cf mes litanies sur le bien fondé psychologique des contes de fées traditionnels, ou des veillées de la Samain-Halloween... )

IMG_2785

IMG_2823

IMG_2818 (2)

 

IMG_2847

 

 

 

IMG_2877

"oui j'ai un peu peur, mais j'ai mon épée..."

 

IMG_2882

 

 

 

 

 

 

 

Posté par AudeBS à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 10 janvier 2015

Sainte Lucie à l'école

IMG_1650

noel

noel1

noel2

IMG_1727

IMG_1741

Que la fête fut belle...

Et pourtant, elle n'eut pas lieu le 13 et les enfants ne connaissaient pas la chanson... Il aurait fallu  plus de lumières, des bougies, des lanternes...  mais quand je repense aux débuts balbutiants l'année dernière, à Blanche qui portait son plateau de petit-déjeuner dans notre chambre, je vois le chemin parcouru...

 

Les 23 jeunes filles se cachèrent pour se préparer: revêtir les robes blanches, nouer les ceintures rouges et défaire leurs cheveux pour y poser les couronnes. Elles eurent le trac.... Puis firent leur entrée dans la cour. 

Là, le silence se fit de lui-même, elles étaient si belles, lumineuses.

 

IMG_1686

IMG_1657

Pantin de Sainte Lucie en carton réalisé en classe. (patron à venir)

 

Rideaux tirés, on projeta le film dans la classe. (voir ci dessous)

L'atmosphère unique des Noël scandinaves, de la neige, des rennes et des traîneaux faisait à nouveau ses preuves et le charme opéra immédiatement.

On confectionna des pantins, versions filles et garçons (en deux séances) pour les offrir aux parents.

Ma proposition d'abord accueillie fraîchement, de faire distribuer le traditionnel goûter offert par la ville par nos CM2 en tenue de Sainte Lucie, s'imposa alors d'elle-même. 

Les bricoleuses du marché de Noël se mirent au travail et le dernier jour d'école les costumes étaient prêts.

Nos belles reines blanches distribuèrent des brioches et du chocolat aux enfants de maternelle puis leur lurent des contes de Noël.

 

Il fut décidé que notre école  "qui  remit cette tradition à l'honneur" comme le dit le Directeur lors du discours, le referait ainsi chaque année!

 

 

Fête chrétienne, Fête païenne?

Chacun peut bien voir en Lucie ce qu'il veut...

  Une Sainte Sicilienne martyr née en 286 qui apportait à manger aux chrétiens, et qui s'est arraché elle-même les yeux?

Une porteuse de lumière, de roue solaire qui s'avance dans l'obscurité de l'hiver* et qui éveille en nous quelque chose de viscéral, de profondément enraciné dans nos âmes européennes...

Peut-être pour ces jeunes filles la joie d'être les reines d'un jour!

Un peu de tout à la fois sans doute...

 

*

* Sainte Lucie a sa fête sur le calendrier le 13 décembre...

Pourquoi fêter la Sainte Lucie?

Luce ou Lucie vient du latin LUX quiveut dire lumière - on mesure encore l'intensité de la lumière en luxet ce ne sont pas les électriciens, dont elle est la patronne, qui me contrediront...

Vous connaissez les proverbes, en voici un que vous pouvez compléter :

" à la sainte Luce, le jour croît du saut d'une puce".

En fait, à la Sainte Luce nous sommes au solstice d'hiver et le soleil commence à allonger sa durée de brillance: 
le jour rallonge. 

La réalité est que le solstice d'hiver est au 23 décembre, que la Ste Lucie se fêtait à cette date avant 1582.... c'était une fête païenne que l'église a un peu modifié avec Noël....

Mais en 1582, le pape Grégoire XIII, fait une grande réforme du calendrier, que nous utilisons toujours aujourd'hui: le grégorien (qui remplace le Julien) et il efface 10 jours du calendrier pour rattraper 16 siècles d'erreur entre ]e mouvement du soleil et les calculs humains.

Le dicton le plus juste serait celui de l'astronome Tabouret:

 "le soleil, la veille de Noël s'éveille."

(copié-collé de http://home.nordnet.fr/rlagache/achicourt2/associations/ste_lucie/histoire_ste_lucie.htm)

 

                                                           

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par AudeBS à 01:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 7 décembre 2014

Couronne d'oranges séchées

IMG_1530

IMG_1529

 

IMG_1466

IMG_1477

 

IMG_1483

IMG_1481

IMG_1514

IMG_1515

 

IMG_1516

Faire une couronne séchée: un jeu d'enfants!

La veille, entailler les oranges au couteau, sans dépasser la peau blanche.

Les piquer de clous de girofle, éventuellement.

Faire sécher les oranges sur un radiateur, toute une nuit, dans une caisse et sous des journeaux.

Le lendemain, voir quelques jours après*, enfiler les oranges sur un cintre arrondi à la pince.

Ajouter des rondelles de pommes séchées, des feuilles de laurier, etc....

 

*Il est plus difficile de percer les oranges quand elles sont trop sèches.

Astuce: Pour redonner de l'éclat aux oranges une fois séchées, vaporiser de la laque à cheveux!