Quel joli mot: "Automne!"...

  Si beau que les anglo-saxons ont eu la merveilleuse idée d'en faire un prénom: Autumn.

IMG_9387

"Un automne jonché de tâches de rousseur..."

(Mallarmé, "Soupir", 1864.)

 

Nul chemin, nul jardin n'est épargné,

 partout des feuilles, en pointillé.

 La Gaule chevelue prend des reflets roux.

L'Automne m'est si familière...  comme un sentiment d'osmose avec ce qui m'entoure, quelque chose qui nous ressemble,

loin des corps bronzés et nus sur les plages où je ne me sentais pas à ma place.

IMG_8929

IMG_8857

La fraîcheur d'Octobre nous a ramené dans notre foyer délaissé tout l'été.

La famille dispersée par les vacances, par les étendues à courir pour les uns, ou les farniente pour les autres, se retrouve comme il se doit depuis toujours... dans la cuisine.

Alors, on prépare des tartes aux pommes, des tartes aux prunes, beurrées et caramélisées, et ces moments de vie sans prétention sont si savoureux...

Un jour, quand les enfants seront grands, peut-être même vieux, une simple part de gâteau au goût d'autrefois, les ramènera ici dans cette cuisine en un éclair. Ils seront à nouveau entre frères et soeurs, enfants, alors que leur vie les aura emmenés si loin...

IMG_8964

IMG_8959IMG_8967

De la bruyère et des cyclamens en chemin de table:

 Le décor éphémère d'un dîner entre amis, nous enchantera plus d'une semaine avec les enfants!

IMG_8978

IMG_8980

Vie de famille.

On me dit souvent que je vis "comme au Moyen-âge. "

J'ai sans doute peu d'appareils électriques, et d'une manière générale, je fuis le plastique, mais la modernité est bien là! (Et comme dans tous les foyers, les ados plongent régulièrement le nez dans le refrigérateur...)

IMG_9130

IMG_9033

IMG_9080IMG_9109

Avec l'Automne, le feu revient peu à peu dans les maisons. D'abord on se réchauffe l'âme aux bougies, puis on rallume les cheminées.

Lorsque l'on habite en ville, la corvée de la rentrée de bois pour l'hiver, nous ramène obligatoirement à la nature, à ces gestes d'autrefois, aux odeurs de sève. Parfois une bûche un peu plus pourrie que les autres, fait entrer dans le salon une odeur âcre d'humus et de champignons. Et c'est bon.

IMG_9082IMG_9148

IMG_8999

 

Mais cela ne suffit pas... l'appel d'Automne est bien trop fort...

Alors à nouveau on remplit les valises en carton et on file chez Grand-père et Grand-mère respirer l'odeur du vent encore tiède.IMG_9408Capturefghfgh

 IMG_9318

IMG_9331

IMG_9332

"Vous, vous jouerez dehors
Comme les enfants du nord
Octobre restera peut-être. "

 Octobre, Francis Cabrel

IMG_9339IMG_9337

IMG_9347

IMG_9310Une belle anglaise de passage, et les garçons perdent la tête...

IMG_9270IMG_9266

les premiers gros pulls d'Automne... On les porte comme ça, sans manteau, et le vent s'engouffre entre les mailles. 

On enfile des bottes sur des jambes nues, on court les pieds dans l'herbe avec une fourrure panthère, cheveux ébouriffés.

les tenues d'Automne sont tout aussi chaotiques que les gazons immaculés tout à coup envahis de feuilles mortes.

Nous réveillons nos sens. L'Automne est si vivifiante!

Mais contrairement au Printemps, il y a ce sentiment d'urgence: ces moments , il faut les cueillir à pleine mains, car une sorte de finitude , de brume s'installe. La pourriture tâche les feuilles et gangrène les fruits, les champignons s'installent... Samain est proche!

 

                                                                      Captureytu_t-i (3)sdfsdf (2)

IMG_9248

Capture

IMG_9254

IMG_9258

"Il y aura certainement,
Sur les tables en fer blanc
Quelques vases vides et qui traînent
Et des nuages pris sur les antennes"

Octobre, Francis Cabrel

***

 

Chers lecteurs, N'hésitez pas à vous exprimer en commentaire.

Partageons nos plaisirs de l'Automne, nos références, même toutes simples comme cette chanson de Cabrel que j'aime tant...

Vous pouvez laisser un petit like également, ou partager  afin d'aider à transmettre notre vision du monde.

Maintenant c'est à vous de jouer!