Mi-Septembre... Les valises allégées de tous les vêtements portés ne pèsent plus très lourd. Mes petits hommes les chargent dans la voiture. Il y mettent de la bonne volonté, et pourtant... on ne veut pas rentrer.  Les vacances sont officiellement finies depuis deux semaines et les écoliers de France ont  repris le chemin de l'école. Nous, nous savourons ce temps volé.

Alors, je réalise que curieusement, ma maison ne me manque pas. Que j'aimerais partir loin, et longtemps, avec presque rien.

* * *

 

Cet été, les valises ont été posées dans des lieux simples et familiaux.

De la simplicité, mais des détails soignés. "Pour se la raconter" un peu... notre vie! Alimenter la fabrique à souvenirs autrement que par le papier glacé: des souvenirs "sensuels"... comme l'odeur fanée et le toucher de ces vieilles valises en carton.

blog vacances été 20166

 

IMG_9144

Notre destination automnale fut une vieille maison que les femmes de la famille aiment tant.... Elle est simple, mais belle. Peu meublée. L'eau doit être chauffée à la bouilloire. Il n'y a ni salle de bain, ni machine à laver: on économise ses vêtements et on se lave au gant. Un seul jeu de kapla et une caisse de crayons occupent les enfants pour la semaine.  Ils sont calmes. Ils ne se disputent pas. Et moi je lis entre deux ballades dans cette Bourgogne si infiniment attachante.

Collages1

Sur le trajet vers cette maison, deux ans auparavant, réalisant que je n'avais pas de livre, j'achetai rapidement sur une aire d'autoroute celui qui allait me bouleverser tant il retranscrivait, noir sur blanc, ce qui gisait mollement, ou plutôt... frémissait avec impatience au fond de mon âme: un certain regard sur les choses, facilitant pour les années qui allaient suivre mes décisions et guidant chacun de mes actes:

"L'art de la simplicité" de Dominique Loreau.

Depuis, j'ai tout lu. Et je relis encore sa bibliographie comme autant de piqûres de rappel.

L'auteur vit au Japon depuis de nombreuses années. Ses livres parlent de cette philosophie du Japon traditionnel qui cultive avant toute chose la simplicité.

Non ce n'est pas un énième livre de femmes. Un ami proche l'a lu il y a des années et au regard de son style de vie j'aurait pu le deviner...De source sûre, je sais également que l'auteur du Samouraï d'Occident ne négligeait pas, à l'occasion, sa lecture. (Blog de D. Venner)

Manquant de temps, je ne prends pas le temps de choisir l'extrait. Mais en voilà un pris un peu au hasard:

"C'est vivre de façon naturelle, sans souci, libre de tout poids excessif, avec sécurité et aise. C'est ne pas "posséder" la richesse, mais en jouir sans faire d'efforts; ne pas forcément avoir beaucoup d'argent, mais le dépenser avec style et raffinement, utiliser avec goût ce que l'on possède. C'est aussi être passé maître dans l'art d'être "riche", même avec très peu de moyens: se mouvoir avec grâce dans le monde des "non-choses", accorder du respect à ce que l'on a, à ce que l'on fait." ( Philosophie du MUJO, "L'art de l'essentiel", D.Loreau)

 

blog vacances été 20167Collages2-001

Les serpents vont muer entre les tombes du cimetière qui surplombe le village. Il y fait chaud, et sec et l'endroit est couvert de pierres calcaires. Nous y montons chaque jour pour récolter ces "trésors". Quand nous trouvons des os, nous les jetons dans l'ossuaire.

L'aspect morbide de ces découvertes ne nous effraie pas. D'ailleurs, la Nature ne s'amuserait-elle pas à mêler le royaume des morts et ces créatures rampantes, Ô combien chtoniennes, au moment où celles-ci échangent leur vieille peau pour une nouvelle?

Tater, toucher, sentir.... même les os des défunts. Essence même des Vanités.

* * *

Vacances à la campagne:

   Grand-père et Grand-mère, les cousins et les amis de passage, les vieux vélos peugeot, les plans d'eau et la piscine municipale, les repas sous la tonnelle...

blog vacances été 20169blog vacances été 201610-001blog vacances été 201611-001

Lors des promenades, il est bon de se poser. C'est la seule façon de devenir le maître des lieux.

"La façade d'une maison appartient à celui qui la regarde" disent les chinois.

Un banc...

Des pieds plongés dans l'eau d'un lavoir...

Regarder l'horizon de la cîme d'un arbre...

S'arrêter, regarder, sentir et ressentir.

 N'importe où!

IMG_7954

* * *

Vacances en Bretagne:

Bon-papa et bonne-maman, les cousins, le granit, la plage,  et partout: l'identité bretonne...

IMG_8118-001

blog vacances été 20161

... et un voyage intérieur. Je décidai de relire le roman qui me marqua profondément. J'étais jeune, j'avais 17 ans et j'étais au lycée. Un professeur charismatique eût cette merveilleuse intuition de nous faire connaître ce livre. Ce fut une révélation. Un éclair de feu. J'avais peur d'être déçue en le relisant. Au contraire!

"Vendredi ou les limbes du pacifique" de Michel Tournier.

Ou comment un occidental chrétien, échoué sur une île déserte, se trouve désarmé spirituellement face à l'immensité sauvage de son île et rejoue seul, l'histoire religieuse de l'humanité: D'abord en louant un culte à la Terre mère pour se parachever enfin en chevalier solaire nietzschéen.

Son corps s'était lui aussi transformé. il avait toujours craint les brûlures du soleil, comme l'un des pires dangers qui menacent un Anglais- roux de surcroit-en zone tropicale, et il se couvrait soigneusement toutes les parties du corps avant de s'exposer à ses rayons, sans oublier, (...) son grand parasol de peau de chèvre. Ses séjours au fond de la grotte, puis son intimité avec la terre avaient achevé de donner à sa chair la blancheur laiteuse et fragile des raves et des tubercules. Encouragé par Vendredi, il s'exposait nu désormais au soleil. D'abord apeuré, recroquevillé et laid, il s'était épanoui peu à peu. Une fierté nouvelle gonflait sa poitrine et ses muscles. De son corps rayonnait une chaleur à laquelle il lui semblait que son âme puisait une assurance qu'elle n'avait jamais connue. 

(...)Robinson au sommet de son île, regarde alors le lever du soleil:

Suspendue au dessus des dunes du levant, une chapelle ardente rougeoyait où se préparaient mystérieusement les fastes de l'héliophanie. j'ai mis un genou à terre et je me suis recueilli, attentif à la métamorphose de la nausée (Robinson hait la nuit au point d'en être malade) qui m'habitait en une attente mystique à laquelle participaient les animaux, les plantes et même les pierres. Quand j'ai levé les yeux la chapelle ardente avait éclaté, et c'était maintenant un grand reposoir qui encombrait la moitié du ciel de sa masse ruisselante d'or et de pourpre. Le premier rayon qui a jailli s'est posé sur mes cheveux rouges, telle la main tutélaire et bénissante d'un père. le second rayon a purifié mes lèvres, comme avait fait jadis un charbon ardent celles du prophète Isaïe.

Ensuite deux épées de feu ayant touché mes épaules, je me suis relevé,

chevalier solaire.

Aussitôt une volée de flèche brûlantes ont percé ma face, ma poitrine et mes mains, et la pompe grandiose de mon sacre s'est achevée tandis que mille diadèmes et mille sceptres de lumière couvraient ma statue surhumaine.

(...) Robinson parlant de lui même: En vérité, il était plus jeune aujourd'hui que le jeune homme pieux et avare qui s'était embarqué sur la Virginie. car il n'était pas jeune d'une jeunesse biologique, putrescible et portant en elle comme un élan vers la décrépitude. Il était d'une jeunesse minérale, divine, solaire. Chaque matin était pour lui

un premier commencement,

le commencement absolu de l'histoire du monde. 

IMG_8511

Le moment fort: le Puy-du-fou!

blog vacances été 201612

puy du fou 2014

blog vacances été 201613

Le Puy du fou est un Parc unique. Les spectacles sont grandioses, époustouflants, et bien loin des mièvreries habituelles;  C'est l'histoire qui est magnifiée,  vivante: des romains aux poilus en passant par les vikings ou les guerres de Vendée, chaque époque est mise en scène avec des acteurs et des moyens techniques inimaginables.

Villiers assume ses idées, ses convictions et les clame haut et fort,  et j'admire. Ô bien sur, je souris un peu du scénario atypique de l'arène romaine*, ou quand Saint Philbert sort de son sarcophage... mais, on est en Vendée catholique non d'une pipe, et puis... avant cela, les Vestales,  les vikings ont fait le show!

*On doit choisir notre camp lors du spectacle: gaulois chrétiens ou  romains païens?  Et le défendre à coup de cris, de sifflets et d'hourras. Imaginez comme j'ai bien du mal à choisir! D'ailleurs le faut-il? Notre histoire est ainsi... issue d'un syncrétisme mêlant vainqueurs et vaincus...

Et avant tout, ces valeurs sont aussi les nôtres: esprit chevaleresque, combat, bravoure, féminité...

* * *

Telles qu'elles sont enseignées dans cette école de la vie qu'est: 

 le Scoutisme:

Juillet, Nature, Valeurs, camaraderie, fidélité, dépassement et don de soi, feux et chants...

camp ej 2015

 

Les enfants sont en patrouilles,  je ressors pour deux semaines mon vieil uniforme et devient  Décoratrice-costumière-infirmière pour 250 enfants.

Qu'il est difficile de rentrer ensuite dans "le monde"... Brouhaha des voitures et des radios, litanies bien pensantes, actualités inquiétantes, consumérisme irréfléchi...

 

 

* * *

 

 

IMG_4144-001

 

 

NOUS, en détail...

pour les curieux (ses)!..

IMG_8596

 

Nos sandales. Fabriquées artisanalement par une amie près de chez nous. Elle sont robustes et confortables. Et comme je les trouve magnifiques dans leur simplicité, je les conseille aussi bien pour les longues ballades que les occasions plus habillées. Certaines paires ont été portées par deux enfants, à une année d'intervale. Leur état est incroyable, elles pourront resservir au moins pour deux autres. (c'est pourquoi je n'achète que le modèle masculin... même pour moi! et je les préfère...)

vacances été 20161

Les tropes de Charlotte (ici)

* * *

blog chaussures, vetements, détails1

Nos vêtements reprisés portés tel des étendards.

Je trouve les vêtements reprisés toujours émouvants. Ils évoquent le temps qui passe et l'acceptation de celui-ci.(Philosophie du WABI SABI. "Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi" D.Loreau)

Un pied de nez au monde moderne qui remplace et ne répare jamais plus.

L'attention d'une mère.

* * *

 Création d'un chemisier minute:

Collages

IMG_3865

IMG_3866

IMG_3867

IMG_3868

 

IMG_3873

 

 

 

 

 

 

 

 A partir d' un chemisier adulte, couper en s'aidant d'un tee-shirt à la taille de l'enfant, le devant et le dos. Dégager d'1cm supplémentaire pour le devant (le dos est toujours un peu plus large). Dans les chutes de tissus, découper des bandes en biais de3cm de large et assembler-les en regardant bien les photos (le biais rend le tissus élastique). N'achetez pas le biais du commerce, il est grossier et raide. Poser le biais au col et aux emmanchures... (moulte vidéos sur utube sur l'art de poser un biais...)

* * *

 

 

"La Nature comme socle, l'excellence comme but, la beauté comme horizon"

D. Venner

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer